02/05/2008

Bahar Dar

 Bahar Dar, qui signifie : « bord de mer » en amharique est une ville importante située au bord du lac Tana. La rue principale est bordée de palmiers. C’est également une ville très touristique avec des hôtels, des restaurants des magasins et un marché particulièrement animé où on y trouve de tout, de la bassine en plastique à la casserole en alu en passant par les oignons, les œufs, les épices pour enfin découvrir d’originales sandales fabriquées dans de vieux pneus. Un peu plus loin sous une halle avec d’étroites allées, vêtements traditionnels, chaussures, sacs s’entremêlent.

 Mais Bahar Dar c’est aussi les incontournables Chutes Tissisat  «Tis-Isat : fumée d’eau» plus connues sous le nom des chutes du Nil, « Tis Abay : fumée du Nil » d’une cinquantaine de mètre de hauteur et de 400 m. de largeur.  Il faut environ une heure en bus pour s’y rendre depuis la ville, le chemin est un peu chaotique et poussiéreux. C’est au petit village de Abbay que le bus termine sa route,  le reste du trajet pour arriver aux Chutes se fait à pied environ 30 mn de marche en compagnie d’enfants qui tentent de vendre des boissons et divers objets. 

Le lac Tana est également une curiosité, dune superficie de 3630 km² ce lac est d’origine volcanique, il compte trente îles et trente huit monastères qui abritent des Bibles richement décorées et des fresques murales qui expriment une ancienne et riche tradition artistique et religieuse. Certains sont fermés aux femmes. Le plus accessible se trouve  sur la péninsule de Zeghè qui est recouverte d’une végétation assez dense. Le monastère d’Ura Kidane Mihret.  Après la traversée du lac en navette l’accès à ce monastère se fait par un agréable chemin dans la forêt  au milieu des bananiers, des caféiers et des genévriers, on y fait de sympathiques rencontres.

La promenade sur le lac se termine par un passage près de la ligne du partage des eaux à l’endroit où le Nil bleu prend sa source dans le lac Tana pour se jeter après un long parcours (au Soudan, en Égypte…) dans la Méditerranée.

 

18:55 Écrit par Patricia, le trait d'union dans photos Ethiopie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.