02/06/2008

Lalibela

Lalibela, bâtie sous le règne du roi du même nom, haut lieu culte situé à 2300 mètres offre aux pèlerins Chrétiens orthodoxes d'Ethiopie une nouvelle Jérusalem. Les églises monolithiques creusées dans la roche (le tuf) à la fin du XIIème siècle en font la particularité.

 La tradition veut que toutes ces églises soient creusées par le roi Lalibela avec l'aide nocturne des anges. Selon  la légende, il  fut témoin dès sa naissance de faits miraculeux. A peine né il fut recouvert d’un essaim d’abeilles, sa mère s’exclama « Lalibela » qui en langue Agaw signifie « les abeilles reconnaissent sa souveraineté » c’est ainsi qu’elle donna le nom de Lalibela au nouveau né. 

A la suite d’une tentative d’empoisonnement par son demi-frère qui occupait le trône à ce moment là, Lalibela serait revenu à la vie après trois jours de mort apparente. Durant son « coma » il visita les  sept cieux en compagnie des Anges. Après ce miracle il se retira dans le désert puis partit en exil  à Jérusalem (40 ans selon la tradition). C’est à son retour qu'il reçut l'onction royale et qu’il fit sortir de la pierre  les 11 églises.

Les églises de Lalibela sont ordonnées en deux groupes, séparées par le yordanos (Jourdain) dans lequel une croix monolithe taillée désigne le site du baptême du Christ.  Bieta Ghiorghis (maison de St Georges) est la seule église solitaire et en retrait des groupes mais aussi la plus connue. 

 

Le Jourdain

Image hébergée par servimg.com

 Bieta Ghiorghis

Image hébergée par servimg.com

 Le matin nous avons visité les églises de la partie Nord, un vrai parcours qui conduit du péché au salut, de la mort à la lumière, de l'esclavage à la terre promise pour atteindre l'église du sauveur du monde. Ensuite nous sommes allé(e)s faire un petit tour sur le marché très bruyant où se bousculent, femmes, hommes, enfants, mûles,chèvres...   

Eglises de la partie Nord :  

- on trouve Le Tombeau d’Adam .

 -Bieta Debré Sina (Mont Sinaï) appelée aussi Bieta Michaël et Bieta Golgotha, ses deux églises côte à côte symbolisent le rapprochement entre l’alliance de la loi donnée au Sinaï, l’ancien testament et la nouvelle alliance conclue sur le calvaire, le nouveau testament. 

 -Bieta Denaghel (maison des martyres) dédiées aux 36 vierges martyrisées sous le règne de l’empereur Julien à Edesse, ancienne Roha. 

-Bieta Masqal (maison de la croix)  

-Bieta Maryam (maison de Marie) dans le milieu de l’église, un pilier carré orné d’une belle peinture sur toile représentant la vierge à l’enfant entourée des archanges Michaël et Gabriel…

 -Bieta Medhane Alem (maison du sauveur du monde)« C’est dans cette église que nous avons assisté à la messe de Pâques ». Eglise la plus haute du site.33,5 m de long, 23,5 m de large et 11,5 m de haut. 

Et enfin l’église « solitaire »Bieta Ghiorghis (maison de St Georges)St Georges patron des martyrs, patron de l'Ethiopie. Sur le mur longeant la longue tranchée permettant d'accéder à l'église, sont visibles les légendaires empreintes des sabots du cheval de Saint georges qui accourut pour admirer l'oeuvre.

La légende raconte que le St Roi Lalibela avait terminé la taille de toutes les églises, selon l’ordre reçu de Dieu, lorsque St Georges lui apparut sur son cheval blanc en se montrant frustré qu'aucune des églises ne lui soit vouée. C’est ainsi que Lalibela tailla et dédia  cette église à St Georges.  

 L’après midi se fut le tour des églises de la partie sud  après une pizza mangée à l’hôtel restaurant « chez Sophie »

 Les églises de la partie Sud :

  -Bieta Gabriel et Raphaël 

-Bieta Emmanuel (maison d’Emmanuel) 

-Bieta Mercurios 

-Bieta Abba Libanos (maison du St Libanos) 

 

 Des Ermite vivent dans des niches taillées au coeur de la roche Image hébergée par servimg.com 

Chaque église a son prêtre et sa croix .

Croix manuelles que les fidèles embrassent à trois reprises aux extrémités en signe de dévotion et croix de procession, emboîtées sur un grand bâton en bois, elles sont ornées d’une bande de tissu censé rappelé le vêtement de Jésus. Elles accompagnent chaque procession.  

Lors de mon deuxième séjour j’ai pu visiter également le monastère de Naakuto Lab, situé à quelques km de Lalibela. Un sanctuaire construit à l’interieur d’une grotte de basalte.  
  
 
Monastère de Naakuto Lab
p125.monastère de naakuto laba..

D'après la tradition, l’église aurait été construite par le roi Naakuto Lab qui ne serait pas mort mais aurait disparu, Son retour est attendu, selon la  croyance,  il reviendra guider son peuple. 

A l’intérieur de la grotte se trouve une cascade de  pierres creusées par l’eau bénite qui goutte du plafond. Les pèlerins viendraient  y boire quelques gorgées à jeun pour se guérir des maladies. 

    

01:16 Écrit par Patricia, le trait d'union dans photos Ethiopie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.